29 February 2024

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

Aminata Faye (Lons Le Saunier) : “Je veux faire monter mon club en division supérieure”

Basket221 – Du Sénégal à la France, en passant par la Belgique et le Portugal, Aminata Faye (25 ans, 1m92) poursuit tranquillement sa carrière de joueuse professionnelle. L’ailière forte-intérieure de l’Amicale Lons Le Saunier (NF3 France) figure parmi les meilleures éléments de sa formation. Alors que son club est engagé en playoffs, l’ancienne joueuse de Keur Madior Basket (Mbour) retrace son parcours avec Basket221. Elle qui a aussi fait les sélections jeunes pense également à la sélection A, même si elle n’en fait pas son objectif principal. Pour l’heure sa priorité est de guider son équipe au sommet.

Débuts dans le basket…

“J’ai commencé à jouer au basketball depuis l’âge de 11 ans. J’ai débuté au privé laïque de Mbour avec Coach Aziz. J’avais accompagné mon cousin à l’école, un après-midi, et j’ai vu les gens jouer. J’ai alors demandé un ballon au coach et j’ai commencé à tirer, ça m’a plu. Il m’a demandé si je voulais jouer au basketball, j’ai répondu oui. Il m’a alors demandé de venir le lendemain. Je suis revenue avec ma mère et c’est comme ça que c’est parti. Une année après je suis parti à Keur Madior chez le coach Vieux Fall qui a fini ma formation de petite catégorie et qui m’a tout appris aussi. C’est lui qui m’a préparé et envoyé en sélection U16. Au retour de Bamako, il m’a surclassé chez les séniors de Mbour Basket où j’ai commencé à jouer petit-à-petit. On a fait monter l’équipe en 1ère division à l’époque. Après la montée, j’ai fait une année en première division. J’ai ensuite rejoint la sélection U18. Malheureusement, lors du championnat d’Afrique je me suis fait les croisés (rupture des ligaments croisés) en match contre le Kenya. Après mon opération je suis resté 9 mois sans jouer et j’ai fini ma rééducation en Belgique où j’ai repris avec Belfius Namur Capitale en R1 (D2). Mais je m’entraînais avec l’équipe première.

Parcours après le Sénégal

C’est ma deuxième saison à l’ALL. La saison régulière est finie, mais nous on va jouer les playoffs. On a été premières de notre du début de la saison jusqu’ici. L’année dernière, l’objectif était le maintien voire les playoffs. On avait fait les playoffs. Cette saison, on vise vraiment la montée en National 2. Je veux faire monter mon club en division supérieure”.

“Mon passage en Belgique s’était bien passé. J’étais bien accueillie dans l’équipe de la R1. On s’étaient maintenues et l’équipe de la D1 était vice-championne de la Coupe de Belgique. Après une année et demie passée là-bas, j’ai quitté pour rejoindre l’Espagne et Badajoz en 2015, en Liga Feminina 2. L’année suivante suis parti jouer en 1ère division du Portugal avec AD Vagos. Et c’est l’année d’après que je suis venue en France, en NF3 à Chalon Sur Saône – CBC. C’était pour le compte de la saison 2016-2017. Ensuite j’ai rejoint ALL Basket Lons le Saunier où j’en suis à ma deuxième année.

Statut de cadre du club…

“Je pense que j’ai beaucoup apporté au club pour ces deux saisons. Et c’est leurs deux meilleures saisons en N3. L’année dernière j’étais la meilleure scoreuse de l’équipe avec une moyenne de 17 points, 12 rebonds par match. Cette année j’en suis à 15 points, 13 rebonds en 22 rencontres. C’est plutôt bien, mais je ne serais satisfaite qu’une fois en National 2.”

Sélection chez les jeunes

“J’avais fait les U16 en 2008-2009, mais la sélection U18 en 2012 fait partie des meilleurs moments vécus dans ma vie de basketteuse. Une de mes plus belles expériences avec le titre de championne d’Afrique. Il y a eu ensuite les Jeux de la Francophonie de 2017 avec les U25 à Abidjan (Côte D’Ivoire). La France nous avait stoppé en demi-finale. Elles étaient plus fortes et c’étaient des filles qui jouaient en Ligue en plus. On étaient déçues parce qu’on voulait aller en finale, mais voilà on s’est battues après pour remporter la médaille de Bronze en dominant la Belgique lors de la petite finale. C’était une belle expérience aussi.”

La sélection A, la suite logique ?

“Pourquoi pas ? Venir en équipe nationale serait un plaisir pour moi. Mais je ne suis pas pressée. Toute chose à son temps. Là je veux faire monter mon club en N2 d’abord et voir avec les études si je dois aller ailleurs parce qu’il me reste une année avant d’avoir mon Diplôme d’éducatrice sportive.”

Charles Sagna