18 septembre 2020

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

Forum de Louga : La Convergence pour le Renouveau du Basket-ball Sénégalais pose ses premiers actes (Déclaration)

BASKET221 – La Convergence pour le Renouveau du Basket-ball Sénégalais (CRBS) a posé ses premiers actes hier avec l’organisation de son premier forum tenu dans la région de Louga. Une rencontre qui a mobilisé un grand nombre d’acteurs, et pas des moindres, de la discipline. Et ce, malgré les menaces de la Fédération Sénégalaise de basket-ball. La CRBS reste donc sur sa lancée et se veut être un “espace de veille, d’alerte et de propositions, sentinelle de la bonne marche du Basketball, qui n’a ni Président, ni Coordonnateur, ni dirigeant pour être assimilée à une structure à fortiori parallèle”. Nous vous reproduisons intégralement la déclaration qui a découlé de ce forum de Louga.

DECLARATION DU FORUM DE LA CRBS A LOUGA

La Fédération est l’émanation des clubs, elle a ainsi dans un souci de transparence, un devoir d’informations envers ses membres.

A ce titre, nous exigeons que la FSBB nous présente les rapports d’activité, moral et financier de la  Saison 2018-2019, mais surtout le bilan de l’Afrobasket Féminin 2019, dont le Président de la fédération a déclaré dans une interview au journal «Le quotidien», suite à une question sur le bilan, on le cite : «On avait parlé effectivement d’un montant qui tournait entre 700 et 800 millions CFA en incluant les droits d’organisation. On ne sera pas loin de ce chiffre». Fin de citation. Nous lui posons les questions pour l’opinion nationale et les contribuables sénégalais : « Combien a reçu chaque délégué fédéral en guise d’indemnité de représentation et le montant total distribué aux délégués fédéraux durant l’été 2019, et quelle est la part des clubs, de la petite catégorie, du basket local dans toute cette manne financière mobilisée? Aucune retombée pour les vrais acteurs, si non une sinécure pour les officiels qui se résume à un partage de gâteau.

Aujourd’hui le basket Sénégalais se meurt à petit feu dans une régression abyssale. Les Championnat de D1 et D2 sont mal organisés parce que réduits à une oligarchie composée de quelques clubs qui sont assurés suivant une méthode de l’entre-soi, de la rotation des titres entre eux, pas de façon loyale, mais au nom du favoritisme et de l’impunité totale. Deux finales de championnat télévisées ont été interrompues , le bus de Louga Basket Club caillassé, un constat d’huissier plus un recours étant dûment déposés à la Fédération jusqu’ici sans suite. Parce que tout simplement le club incriminé fait partie du lot des quelques privilégiés. Cette discrimination abusive tue les enjeux d’émulation saine entre les clubs, et les prive de niveaux de performances adéquats. En D2, le championnat n’est que de nom ; pire, en tournoi national de montée en D1, les équipes des régions sont entassées à deux dans une même salle, les programmations de matchs chamboulées de façon ridicule et intempestive (on réveille des équipes à 07h moins pour leur dire que «vous avez match à 08h 00»), les tirages téléguidés sont faits à l’absence de toute transparence et d’équité, sans la présence des clubs concernés.
Toutes les programmations et calendriers de la Fédération sont taillés sur mesure pour l’intérêt du cercle restreint des clubs privilégiés.
Sur le plan juridique, la Fédération interprète abusivement les textes pour couper l’herbe sous le pied à tout club qui s’arrangerait à vouloir bousculer la hiérarchie ou voler la vedette aux quelques privilégiés. L’exemple patent de Saint-louis Basket Club est là, qui s’est vu privé d’un Président capable de les replacer sur orbite dans le gotha du basketball national et africain, en prenant des sanctions injustifiées contre son Président Mr Baba TANDIAN.

Le basket jeune est mort et les entraîneurs nationaux de ces catégories sont constamment en chômage technique. Le Sénégal est absent de la Coupe du Monde Féminine des moins de 17 ans, là où des pays comme le Mali, l’Ouganda, le Cameroun, l’Egypte et la Guinée sont partants pour cette U17 Skills Basketball 2020.

Pour tous ces manquements, les responsables qui font vivre leurs clubs sans aucun appui de la Fédération, accompagnés des anciens internationaux, coachs, sympathisants et personnes ressources amoureuses du Basketball, ont usé de leur droit le plus élémentaire de mettre en commun leurs idées, de réunir leurs doléances, pour donner leurs avis sur la marche du Basketball national. Ils sont réunis autour d’une dynamique de Convergence d’idées pour la Renouveau du Basketball Sénégalais (CRBS), pour attirer l’attention de la Fédération sur les manquements sus-évoqués, d’autant plus qu’ils ne répondent ni aux mails, ni aux correspondances, ni aux appels téléphoniques et SMS, non plus aux saisines et recours déposés à leur attention, préférant rester dans leur bulle de jouissance sur les ressources du basketball et les impôts des sénégalais. La CRBS est un espace de veille, d’alerte et de propositions, sentinelle de la bonne marche du Basketball, qui n’a ni Président, ni Coordonnateur, ni dirigeant pour être assimilée à une structure à fortiori parallèle.

Nous ne combattons personne , ne luttons contre personne, et reconnaissons la légitimité de la Fédération et ses élus.

Toutefois, celle-ci ne pourra empêcher à des acteurs du basket de s’organiser conformément aux textes et règlement en vigueur pour défendre leurs intérêts et jouer un rôle de sentinelle voire une force de proposition. Nous ne pouvons être en règle avec nos cotisations statutaires à la Fédération, leurs accordes notre confiance pour la gestion de la discipline confiée par l’Etat du Sénégal , et les regarder déstructurer le basket et les clubs sans alerter et dénoncer ces pratiques déconsolidantes de l’avenir du Basket aujourd’hui pris en otage par un clan.

Face à tous ces griefs, la CRBS, à l’issue du forum de Louga, propose entre autres:
✓ La promotion de l’éducation et la conscientisation des jeunes par le Sport;
✓ La reddition par des comptes certifiés de la gestion 2018-2019 et le bilan de l’Afrobasket 2019 ;
✓ Le respect des textes réglementaires et une non modification de la disposition sur la limitation des mandats ; non à un troisième mandat ;
✓ une plus grande diligence, équité et célérité dans le traitement des recours, réserves, évocations et saisines formulés par les clubs ;
✓ Mettre fin à la discrimination et à l’impunité par le respect de l’égale dignité de tous les clubs ;
✓ L’équité et la transparence dans la gestion des affaires fédérales ;
✓ L’organisation régulière d’assemblées générales d’information et des autres instances ;
✓ Faire renaître la petite catégorie et le basket-ball de masse (festival mini-basket, Camps zonaux, etc.);
✓ Instaurer une communication plus fluide et juste entre la fédération, les clubs et les acteurs;
✓ Rationnaliser les indemnités de représentation des délégués fédéraux pour des économies au profit des clubs, des ligues et de la petite catégorie ;
✓ Mettre en place une charte d’éthique et de déontologie;
✓ Remédier à l’absence de subventions aux Ligues;
✓ Promouvoir la Formation continue des Cadres;
✓ Créer une Commission nationale de détection des jeunes;
✓ Etablir une programmation datée en D1 et en D2, avec un Championnat régulier en 2ème Division
✓ Créer des Championnats régionaux dans toutes les Catégories, organiser des tournois de jeunes et un festival Mini-Basket régulièrement
✓ procéder à l’identification et le recensement de toutes les écoles de Basket-ball et centres de formation;
✓ Revoir à la hausse les indemnités de transport remises aux équipes lors des matchs;
✓ Corriger les lenteurs dans le traitement des licences et mettre en place un système de gestion numérisée;
✓ Enlever du fichier national, les équipes créées à des fins purement électoralistes, pour rationaliser les éventuelles allocations de ressources. Ceci en mettant un cahier de charge rigoureux pour les affiliations et réaffilations;
✓ mettre en place projet d’amélioration des infrastructures ;

 Fait à Louga ; le 22 Août 2020
 
Pour la Convergence pour le Renouveau du Basket-ball Sénégalais        
                     
Le Porte-parole du jour  Magatte DIOUF

Charles SAGNA