28 janvier 2021

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

BASKET221

« Karim Mané a bien été proposé au Sénégal… ils n’ont pas voulu ! »

BASKET221 – Dans un entretien exclusif avec Basket221, un proche du joueur d’origine sénégalaise, Karim Mané, et membre de son staff, est revenu sur l’affaire concernant leur “poulain” et qui a fini d’installer le débat ces temps-ci. Il a tenu à donner des éclaircissements concernant cette affaire parue dans le quotidien RECORD et que nous avons repris sur notre site pour faire comprendre que Karim Mané n’a pas tourné le dos au Sénégal, mais c’est plutôt ceux qui devaient se charger de sa venue qui n’ont pas été réactifs.

Alors qu’il vient tout fraîchement de rejoindre la NBA avec le Magic d’Orlando en two-way-contract, Karim Mané est au centre d’une polémique au Sénégal, si on peut le qualifier ainsi, en ce qui concerne une supposée décision qu’il aurait pris pour sa carrière internationale. L’arrière-meneur d’origine sénégalaise aurait refusé la sélection du Sénégal au profit du Canada, selon une « source proche du dossier » qui est intervenue dans le quotidien sportif sénégalais RECORD, du lundi 14 décembre dernier. Une information qui a fait monter au créneau ses proches qui ont vite fait de réfuter ces allégations.

Le Sénégal, sa première option

« Karim (Mané) n’a pas renié le Sénégal ! C’est plutôt les dirigeants du basket-ball sénégalais qui n’ont pas fait convenablement leur travail ». C’est le premier éclaircissement qu’a tenu à faire ce proche du joueur et membre de son staff, que la rédaction de Basket221 a eu au téléphone, depuis le Canada. Ce dernier qui souligne beaucoup de contrevérités dans les propos rapportés par la source du quotidien RECORD, a tenu à réagir après toute la polémique née de cette affaire. Une sortie surtout pour mettre les choses au clair et rétablir la vérité.

Tout aurait pu se dérouler autrement et le Sénégal aurait pu enrôler le jeune prodige de 20 ans. Jouer pour son pays d’origine était d’ailleurs sa première volonté. Malheureusement, les personnes qui devaient s’en charger n’ont pas bien fait leur travail, explique ce proche du joueur. Mieux, il révèle même que le sénégalo-canadien a bien été proposé à la sélection nationale. « Pour vous dire, ils nous ont contacté le 9 avril dernier. Mais c’était bien trop tard. Nous on a fait ce qu’il fallait faire, du temps de l’ancienne Direction technique, pour qu’il joue pour le Sénégal. Mais c’est le Sénégal, comme d’habitude, qui n’a pas joué son rôle. Je ne sais pas quelle est leur façon de procéder pour voir les joueurs dans le monde, mais peut-être qu’il faudrait revoir ça. Vous même vous savez comment ça se passe au Sénégal. Mais nous on est allés vers eux, ils n’ont pas voulu. Et d’ailleurs, on est passés par les gens qu’il fallait. Mais ils n’ont pas donné suite à notre requête. Et ça, on l’avait fait bien avant que Karim n’accepte de porter les couleurs du Canada. Pourtant ils pouvaient bien l’appeler pour un stage et voir s’il est bon ou pas, à défaut de se déplacer. Le Canada a joué contre le Sénégal, en Grèce (Coupe du Monde FIBA U19 2019, ndlr). Karim était dans l’équipe canadienne. Le débat aurait pu être clos dès lors, puisque Karim a fini par rejoindre le Canada», souligne-t-il.

Et de poursuivre : « C’est vrai qu’au début tout ça m’a choqué, mais après je me suis dit que peut-être pour les futurs joueurs dans cinq, dix, vingt ans, faudrait qu’ils revoient leur manière de les récupérer. Maintenant il y’a les réseaux sociaux et pratiquement ce qui se passe même en Nouvelle Zélande, tu es au courant. S’il y’a un sénégalais qui performe bien, tu es au courant et tu n’as pas besoin d’être sur place. Tu as les vidéos et les contacts facilement pour lui dire ‘écoutes tu nous intéresses’. Ne serait-ce que ça, établir le contact. Sinon d’autres plus intéressés vont le faire ».

Pour terminer, notre interlocuteur se désole de la tournure de la situation et dit regretter tout le tollé qu’elle a suscité. « C’est dommage qu’il y ait eu toutes ces réactions. J’ai même vu des gens insulter Karim sur les réseaux sociaux, alors que ce dernier ne leur a rien fait. C’est vraiment déplorable », conclut il.

A l’image de la meilleure joueuse d’Europe, Astou Ndour, Karim Mané, ce natif de Dakar qui a rejoint le Canada à ses sept ans, semble avoir aussi échappé au Sénégal, après qu’il ait évolué avec les sélections jeunes du Canada. Et avoir été surtout “ignoré” au moment où il voulait porter le maillot de son pays. Au finish, le débat qui se pose reste le scouting des jeunes sénégalais évoluant à l’étranger et qu’on perd souvent au profit d’autres nations.

Charles SAGNA / BASKET221

Karim Mané ici contre Cheikh Faye / Senegal vs Canada – Coupe du monde U19 2019 (Grèce)