27 octobre 2021

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

Saison 2020 – Ces quelques changements que l’on aimerait bien voir !

BASKET221 – La saison 2020 arrive à grands pas. Et à un mois jour pour jour du démarrage, beaucoup de changements sont attendus pour l’élite du basketball sénégalais .

Le démarrage de la saison n’est plus loin. Dans un mois, plus précisément le 08 février prochain, la balle orange va à nouveau rebondir pour une nouvelle saison. Et si certains changements s’opéraient ?

Plus de saison qui tire en longueur

La première est celle de la durée de la saison. 2019 aura vu souffrir tous les acteurs de la balle orange, nous y compris, avec une saison qui s’est déroulée quasiment sur toute l’année. On n’imagine pas donc ce que les clubs ont pu endurer sur le plan financier, mais également les joueurs sur le plan physique. Cela a dû laisser des traces pour eux (cas du Saint-Louis BC) et pour le public aussi qui n’a pas trop répondu présent lors de la reprise, après l’arrêt Afrobasket. Et encore ça a impacté sur le début de la nouvelle saison.

Respect des horaires des rencontres

A maintes et maintes reprises, voire sur l’ensemble de la saison, les horaires des programmations n’ont pas été respectées. Beaucoup de retards notés sur les démarrages des rencontres, allant parfois jusqu’à plus d’une heure. Des situations déplorables qu’on devrait bien régler.

Tableaux d’affichage scores et chronos défaillants

Egalement, nous avons assisté plusieurs fois à des matchs interrompus pour des défaillances sur les chronos ou l’affichage des scores. On espère vraiment ne plus en être confrontés. Et pourquoi pas obtenir de nouveaux tableaux et même panneaux car ceux qui sont au stadium Marius Ndiaye ne sont plus au top.

Des statistiques complètes, why not ?

Un de nos plus grands souhaits, c’est de disposer de statistiques complètes lors des matchs. A l’heure où nous sommes, le basketball a évolué et il est vraiment temps d’avoir toutes les statistiques (points, pourcentages tirs, rebonds, passes, contres, évaluations, etc) des joueurs. Il y va de l’intérêt de tous. Pour la fédération, cela permettrait de faciliter les choix pour les titres roi, reine, révélations, pouvoir suivre certains éléments en vue des sélections. Pour les techniciens, un bon moyen de pouvoir corriger certaines failles et suivre l’évoluation de son équipe. Chez les joueurs, disposer de leurs statistiques, surtout officielles, aiderait pour d’éventuels futurs transferts. Et pour nous enfin, c’est d’une grande importance pour nos articles et autres analyses.

Moins de pratiques mystiques, plus de Fair-play !

Les pratiques mystiques, il faut qu’on s’en débarrassent. Le sport sénégalais est désormais basé, malheureusement, sur ces pratiques qui ne l’honorent point. Beaucoup, surtout les joueurs, y croient et s’y mettent à fond. Cela est souvent à l’origine des problèmes lors des matchs. Il faudrait vraiment que les autorités prennent de grosses mesures pour l’éradiquer et sanctionner tous ceux qui s’y mettront lors des rencontres. Il faudra également beaucoup travailler avec les équipes pour sensibiliser les supporters sur le fair-play.

Fin des problèmes des vestiaires ?

On ne maîtrise pas tout ce qui se passe tout autour. Mais n’est-il pas temps de régler la sécurité dans les vestiaires. Puisqu’il s’agit de cela, quand on voit les équipes venir déposer et laisser leurs sacs à côté des bancs. Quasiment plus personne n’ose laisser ses affaires dans les vestiaires. Les bagages dans l’enceinte, vraiment pas beau.

Plus d’éclairage du parquet

Pour nous vraiment, un calvaire de travailler sous une faible luminosité pour les prises de vues (photos-vidéos). Certaines parties du parquet sont sombres comparées à d’autres. On ne sait pas si la remarque a été faite par les acteurs, mais pour nous ça nous rend plus difficile la tâche pour avoir des images correctes. Plus d’éclairage aiderait à ne pas surtout avoir à utiliser les flash et ainsi aveugler peut-être les joueurs.

Un All Star Game, on en rêve !

Et oui, on aimerait bien en avoir aussi pour le National 1. Ou plutôt en revoir car lors de la saison 2014 déjà, une première édition a été organisée avec comme MVP Abdoul Bâ et Maimouna Diarra. Il serait temps de faire revenir ces beaux moments avec les concours de dunk, 3-points, les matchs d’exhibitions des joueurs et même une rencontre pour les entraîneurs à l’image de celui avec la presse et les arbitres organisé dernièrement. Ceci donnerait plus de motivation aux joueurs, créerait plus de liens et également plus d’engouement chez les fans.

Outre ces quelques changements pour le National 1, qui ne sont qu’une partie de ce qui pourrait se faire, nous gagnerions à tendre vers plus de professionnalisme pour notre championnat. Il serait bien également de revoir les compétitions de la 2e division avec un championnat national régulier, revenir à une division 3, avoir une compétition réservée au moins de 20 ou 18 ans pour chaque club engagé en D1, avoir des compétitions pour la petite catégorie à l’échelle nationale, hors ligues. Et faire le plus de détections pour un grand retour aux compétitions africaines chez les plus jeunes.

Et pour cela, on espère que le nouveau Directeur technique national, Moustapha Gaye, engagera des réformes pour développer et rendre plus attractive la discipline.

Charles Sagna