27 octobre 2021

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

BASKET221

Toupane n’est « pas un choix au rabais » assure la Fédération

Jean-Aimé Toupane, successeur de Valérie Garnier à la tête des basketteuses françaises pour les mener « sur la première marche » lors des Jeux de Paris 2024, n’a jamais entraîné de femmes mais n’est pas pour autant « un choix au rabais », a affirmé jeudi la Fédération (FFBB).

« On avait la volonté d’aller chercher les meilleurs (…) Jamais les choix financiers n’ont été évoqués », a assuré le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat, lors d’une visioconférence de presse.

A 63 ans, Jean-Aimé Toupane a été désigné parmi « une quinzaine de candidatures », françaises et étrangères, afin d’amener « quelque chose de différent » aux Bleues, revenues des Jeux de Tokyo avec la médaille de bronze autour du cou.

« Ce n’est pas un coach d’Euroligue, pas non plus un coach de Ligue féminine, mais c’est lui-même un coach différent. C’est cette différence qui nous a plu. On y croit! », a expliqué Jean-Pierre Siutat, en présence du nouveau sélectionneur à ses côtés.

Jean-Aimé Toupane, ancien basketteur professionnel et sélectionneur des moins de 20 ans messieurs depuis 2009, a affirmé vouloir apporter « (sa) touche à (lui) ».

L’objectif c’est d’apporter « quelque chose qui puisse nous amener sur la première marche », lors des Jeux olympiques de Paris 2024, sans toutefois renier le passé, a expliqué le nouveau sélectionneur.

« Tout ce qui a été fait avant était très bien. Valérie (Garnier) a mis la barre assez haute quand même », a ajouté le père de l’international français Axel Toupane (25 sélections), champion NBA en 2021 avec les Bucks de Milwaukee.

Ancien joueur notamment de Monaco, Mulhouse et Gravelines en Pro A dans les années 80 et 90, Jean-Aimé Toupane s’est ensuite tourné vers une carrière d’entraîneur en club avant d’intégrer le giron fédéral.

– Né au Sénégal –

Appréhende-t-il le fait de ne jamais avoir coaché d’équipe féminine? « Non, le basket féminin, je l’ai toujours observé de l’extérieur. En ce qui concerne la haute performance, les leviers sont les mêmes », a répondu l’intéressé, qui sera assisté de Cathy Mélain (47 ans), ancienne capitaine de l’équipe de France.

Toupane compte aussi s’appuyer sur la manager générale Céline Dumerc (39 ans), ancienne capitaine elle aussi des Bleues.

« Forcément, il faudra une adaptation (au basket féminin). Aujourd’hui le basket féminin s’inspire du basket masculin. On le voit partout. Les Américaines, qui représentent la première nation au monde, ont quand même cette tendance-là. Notre volonté, c’est de se rapprocher de ce basket-là », a poursuivi Toupane, né à Kaolack, au Sénégal.

Rare sélectionneur noir dans un sport collectif français, Toupane a dit ressentir sa nomination comme « une fierté », « cela prouve encore l’ouverture de la fédération ».

L'entraîneur de l'équipe de France de basketball des moins de 20 ans, Jean-Aimé Toupane, discute avec Louis Labeyrie, lors de la demi-finale des Championnats d'Europe, le 21 juillet 2021 à Ljubljana (Slovénie)
L’entraîneur de l’équipe de France de basketball des moins de 20 ans, Jean-Aimé Toupane, discute avec Louis Labeyrie, lors de la demi-finale des Championnats d’Europe, le 21 juillet 2021 à Ljubljana (Slovénie) Jure Makovec AFP/Archives

« Aujourd’hui j’en suis la preuve, mais cela ne doit pas s’arrêter là », a-t-il poursuivi. « J’ose espérer qu’on m’a quand même pris pour mes compétences! », a ajouté en riant le nouveau sélectionneur qui a accepté un défi « de très grande envergure ».

– L’ultime marche –

Depuis son deuxième titre européen en 2009, l’équipe de France féminine a perdu six finales internationales. Valérie Garnier était l’adjointe de Pierre Vincent pour les deux premières, lors des JO-2012 et de l’Euro-2013, puis en poste pour les quatre suivantes en championnat d’Europe (2015, 2017, 2019, 2021).

La sélectionneuse de l'équipe de France Valérie Garnier, lors de la défaite face à la Serbie, en finale de l'EuroBasket, le 27 juin 2021 à Valence
La sélectionneuse de l’équipe de France Valérie Garnier, lors de la défaite face à la Serbie, en finale de l’EuroBasket, le 27 juin 2021 à Valence Jose Jordan AFP/Archives

« On est toujours un peu déçus de ne pas gagner les finales de championnat d’Europe. On blague mais c’est quand même important », a souligné sur ce point Jean-Pierre Siutat.

Redevenir champion d’Europe, c’est aussi un objectif pour Toupane et son assistante Mélain. Le tandem sera sur le banc pour officier dès les prochaines échéances internationales, à savoir justement les premiers matches de qualifications pour l’Euro-2023.

Rendez-vous le 11 novembre prochain en Ukraine puis le 14 novembre à Villeneuve-d’Ascq face à la Lituanie.

AFP