25 janvier 2022

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

BASKET221

Un duel épique entre Knicks et Celtics au Madison Square Garden !

Evan Fournier a toujours rêvé du Madison Square Garden. Alors pour sa première dans l’enceinte mythique sous les couleurs locales, le Français s’est sublimé. Une prestation décisive pour une victoire épique des Knicks contre les Celtics après deux prolongations (138-134) ! 32 points au compteur pour la principale recrue new-yorkaise et 6 paniers primés au total dont 4 en prolongation. Porté par le public, le natif de Charenton a sauvé les siens avant de les mener à leur premier succès en plantant un nouveau trois-points à moins d’une minute du buzzer final. Un tir pour faire passer les Knicks devant pour de bon après plus de cinquante minutes de suspense.

En l’emportant sous l’impulsion de leur arrière tricolore, les joueurs de Tom Thibodeau ont ainsi résisté aux 46 points de Jaylen Brown – son nouveau record en carrière ! Une performance nécessaire de la part de la jeune star des Celtics. Parce que son camarade Jayson Tatum est passé à côté de sa rencontre : seulement 7 tirs convertis en 30 tentatives. Cela dit, l’ailier All-Star a mis l’un des paniers les plus importants de la partie pour Boston. Une action à trois-points (avec la faute donc) pour mettre Boston au contrôle, 134 à 133. Evan Fournier a ensuite répondu avec sa sixième flèche lointaine de la soirée.

Les Knicks auraient même pu gagner plus tôt et s’épargner les minutes supplémentaires s’ils avaient mieux défendu sur la dernière possession du temps réglementaire. Ils ont été pris de vitesse sur l’ultime remise en jeu des Celtics, qui ont réussi à remonter le terrain en quatre secondes avant de servir Marcus Smart pour un trois-points crucial dans l’aile. Le meneur de Boston a ainsi arraché une première prolongation. Puis une deuxième, avant de craquer sur le fil. Julius Randle a inscrit 35 points pour New York. Les joueurs de Manhattan débutent donc avec une très belle victoire, pleine de suspense et d’émotions. Evan Fournier risque de s’en souvenir pendant longtemps.

eurosport