24 septembre 2022

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

BASKET221

Coupe du Monde Féminine FIBA 2022 : 5 jeunes prêtes à briller à Sydney

La Coupe du Monde Féminine FIBA 2022 permettra à certaines des basketteuses les plus prometteuses de la planète de s’illustrer avec leurs équipes nationales à Sydney.

Ayant déjà évoqué des joueuses comme la Malienne Sika Kone dans le volume 1 de celles que nous vous recommandons de suivre de près et la Française Iliana Rupert dans les probables révélations du tournoi, voici ici encore quelques jeunes femmes que vous devriez suivre de près tout au long de la compétition :

Marine Fauthoux – France

Tout est question de timing. La France ne peut plus compter sur la retraitée Céline Dumerc et Olivia Époupa est indisponible. Ainsi, l’occasion est belle pour Fauthoux de montrer tout son talent à la mène en Australie. Elle a déjà prouvé qu’elle peut évoluer à ce niveau en remportant la médaille d’argent l’an passé au FIBA Women’s EuroBasket, puis celle de bronze aux JO de Tokyo 2020. https://www.youtube.com/embed/9PNW6OklX84


La différence sera le fait que Fauthoux devra peut-être endosser cette fois un rôle de leader. On attendait d’elle qu’elle le fasse aux JO de Paris 2024, mais les choses sont allées plus vite. Le timing est toutefois bon. Elle sort d’une excellente saison avec Basket Landes, ayant réalisé de belles performances offensives et fait preuve d’une grande créativité, avec à la clé le prix de « meilleure jeune » de l’EuroLeague Women 2021-22. Si elle affiche une forme similaire à Sydney, la France parviendra peut-être à faire oublier ses résultats décevants au Tournoi de Qualification pour la Coupe du Monde Féminine FIBA (TQCF) 2022 de Belgrade (Serbie).

Maxuella Lisowa Mbaka – Belgique

L’éclosion de cette jeune et dynamique ailière est une fantastique nouvelle pour la Belgique. Brillante à la Coupe du Monde Féminine U19 FIBA, elle semble prête à réussir ses débuts dans l’événement mondial senior. Elle a fait bonne impression en EuroLeague et EuroCup Women, sa rapidité, ses qualités athlétiques et son énergie faisant d’elle une adversaire redoutable à défendre.


Lisowa-Mbaka a joué dans les Éliminatoires du FIBA Women’s EuroBasket 2023 et elle a également pris part au TQCF plus tôt cette année. Elle a chaque fois bénéficié d’environ 15 minutes de jeu, au cours desquelles elle a démontré une belle capacité à marquer, terminant 5e meilleure marqueuse de son équipe lors des deux compétitions. Si elle arrive à franchir un palier supplémentaire à Sydney, les Cats verront leurs chances de monter sur le podium augmenter.

Laeticia Amihere – Canada 

Probablement futur élément essentiel de la sélection canadienne désormais coachée par Victor Lapena, Amihere ne cesse de progresser. Celle qui a fait le buzz plus jeune en publiant des vidéos de ses dunks est devenue une joueuse reconnue et elle incarne un peu du futur du Canada, même si son développement semble prendre un peu plus de temps qu’espéré. Il faut admettre que les blessures n’ont pas épargné la prometteuse Canadienne. Elle a réussi de bons débuts aux JO de Tokyo 2020 en sortie de banc, signe encourageant pour elle et son pays.

Elle a confirmé lors du TQCF d’Osaka (Japon) en début d’année. Sous les ordres de Lapena, son rôle se développe peu à peu et elle pourrait être l’une des grandes bénéficiaires du changement opéré à la tête de l’équipe. Amihere a continué d’étoffer son registre en évoluant dans l’équipe universitaire de South Carolina, coachée par la légendaire Américaine Dawn Staley. Le meilleur est à venir pour la Canadienne et l’opportunité de briller avec les seniors en Australie semble idéale. 

Aika Hirashita – Japon

Star du Japon depuis de nombreuses années au niveau jeunesse, la polyvalente Hirashita aura à Sydney une première occasion de jouer avec la sélection senior. Ses performances avec les Toyota Antelopes en championnat japonais ont été solides, son club remportant le titre national. En Australie, il est maintenant attendu d’elle qu’elle apporte ses contributions en sortie de banc.


Sa dernière apparition avec le maillot du Japon date de la Coupe du Monde Féminine FIBA U19 2021. À Debrecen, Hirashita a excellé avec des moyennes de plus de 12 points et 6 rebonds par match, se montrant également la meilleure de son équipe aux évaluations.

Une des raisons qui expliquent sa présence dans l’effectif définitif du Japon présent à Sydney sont ses belles performances en matchs de préparation contre l’Australie au cours des récents mois, qui ont confirmé tout son potentiel. Depuis, elle a étonné les observateurs en inscrivant 18 points contre la Belgique en match amical, avec un parfait 5-sur-5 à trois points.

Maimouna HAIDARA – Mali

Comptant parmi les plus jeunes participantes à la compétition mondiale de cette année, Haidara va disposer d’une formidable opportunité de se révéler sur la scène internationale. Elle aura sûrement à cœur de montrer pourquoi elle a été élue MVP du Championnat d’Afrique Féminin U18 FIBA 2022, guidant le Mali vers le titre avec un remarquable double-double de 22 points et 12 rebonds en finale.

Elle n’est toutefois pas complètement inconnue sur la scène mondiale, puisqu’elle a participé à la Coupe du Monde Féminine FIBA U19 FIBA l’an dernier à Debrecen, contribuant grandement à la formidable place de demi-finaliste de son pays. Elle sort d’une saison réussie en championnat espagnol et en EuroCup Women avec le club de Tenerife. 

FIBA