Villeurbanne face à sa « bête noire » Nanterre

Si le titre est au bout, personne ne pourra dire que l’ASVEL ne l’a pas mérité! Après avoir écarté le tenant du titre, Le Mans, en quart de finale, le club rhodanien se frotte à la seule équipe contre laquelle il a perdu deux fois en phase régulière (sur un total de sept défaites). Le deuxième revers, le 21 avril à l’Astroballe, avait même été cuisant (96-74). Il n’empêche que depuis, l’équipe de Tony Parker n’a plus perdu: 9 victoires d’affilée, dont la finale de la Coupe de France et les deux manches du quart de finale. Les Villeurbannais disposent d’un effectif plus large et bien pourvu à tous les postes avec le Croate Miro Bilan à l’intérieur, le Lituanien Mantas Kalnietis à la mène, relayé par le tout jeune Théo Maledon, l’expérience de Charles Kahudi et un bon trio d’Américains David Lighty, DeMarcus Nelson et A.J. Slaughter. Mais Nanterre est capable d’exploit grâce à ses shooteurs à trois points Hugo Invernizzi, le Lituanien Adas Juskevicius et l’Islandais Haukur Palsson, qui en mis six lors de la « belle » des quarts face à Pau-Orthez. Contrairement à l’ASVEL, le club banlieusard n’a pas de pression. Il a déjà réussi son meilleur résultat en play-offs depuis son titre de 2013.

Aimez et partagez svp:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *