25 septembre 2021

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

Les 10 jeunes joueuses à suivre de près à Tokyo

Il y aura plusieurs joueuses très prometteuses engagées dans le Tournoi Olympique Féminin de Tokyo. 

Sous réserve d’une sélection dans l’effectif définitif de leur pays, nous avons choisi de vous présenter quelques-unes de celles nées en 1999 ou après que nous vous recommandons de suivre de près dans la capitale japonaise.

Marine Fauthoux – France

MENEUSE

Taille : 1.76m
Date de naissance : 23 janvier 2001 (20 ans)

La meneuse n’a pas été retenue pour le FIBA Women’s EuroBasket du mois dernier, une déception pour la jeune joueuse pourtant présente deux ans plus tôt. Toutefois, elle aura à cœur de montrer que sa non-sélection était une erreur. Elle a affiché une forme étincelante durant les matchs de préparation pour Tokyo. Très intelligente, posée, elle incarne le futur du basket français à moyen et long termes. Il reste à savoir si elle arrivera à avoir un impact, elle qui a été rappelée  en dernière minute. Elle a participé au Tournoi de Qualification Olympique Féminin FIBA de Bourges l’an passé et elle devrait avoir un rôle intéressant à jouer en sortie de banc.

Ezi Magbegor – Australie

AILIÈRE/INTÉRIEURE

Taille : 1.93m
Date de naissance : 13 août 1999 (21 ans)

Après une formidable carrière en catégories jeunesse – avec notamment un titre de MVP de la Coupe du Monde U17 FIBA remportée pour la première fois par les ‘Sapphires’ – Magbegor a déjà accumulé pas mal d’expérience au niveau senior, notamment en faisant partie de la sélection australienne engagée à la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018 en Espagne.

Pour estimer sa valeur, dites-vous qu’elle a joué en WNBA au Seattle Storm, une équipe qui compte dans ses rangs des joueuses comme Breanna Stewart et Sue Bird. En constante progression, elle viendra probablement en sortie de banc à Tokyo et riche de ses dernières expériences, nul doute qu’elle saura tirer profit du temps de jeu que lui accordera la coach des Opals Sandy Brondello. Ses 17 points le week-end dernier à Las Vegas lors du succès impressionnant contre les USA n’ont fait que souligner une nouvelle fois tout son potentiel, sans oublier que Liz Cambage sera absente. 

Yuan Li – Chine

MENEUSE

Taille : 1.70m
Date de naissance : 29 mai 2000 (21 ans)

La Chine dispose d’une belle profondeur de banc aux postes arrières, avec de nombreuses jeunes prêtes à assurer la relève. La seule incertitude, c’est de savoir dans quelle mesure Li pourra poursuivre sa progression à cause de l’abondance de bonnes joueuses à la mène. Elle a réussi ses débuts au niveau senior à l’occasion de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018, puis elle s’est montrée à son avantage durant le TQOF de Belgrade l’an dernier, la Chine remportant tous ses matchs. Les JO sont un événement d’une tout autre envergure et la pression sera au rendez-vous. Arrivera-t-elle à la gérer ?

Raquel Carrera – Espagne

AILIÈRE-FORTE

Taille : 1.90m
Date de naissance : 31 octobre 2001 (19 ans)

La jeune femme a vécu des émotions diverses le mois dernier lors de ses débuts en sélection nationale senior au FIBA Women’s EuroBasket. Elle a eu la joie de faire ses débuts dans la compétition, en plus chez elle, à Valence, où elle a excellé la saison passée en remportant l’EuroCup Women, faisant preuve d’une grande maturité et d’un sang-froid rare. Mais d’un autre côté, l’Espagne n’a pas fait mieux qu’un 7e rang final, bien en deça des attentes. Ses premiers pas aux JO devraient permettre à Carrera d’oublier un peu de cette déception et les observateurs qui la connaissent se réjouissent de la voir à l’œuvre avec les seniors.

Aaliyah Edwards – Canada

AILIÈRE

Taille : 1.91m
Date de naissance : 9 juillet 2002 (19 ans)

La dernière fois qu’Edwards a joué en Asie, c’était il y a deux ans, et elle avait illuminé la Coupe du Monde Féminine U19 FIBA, se montrant la meilleure Canadienne aux points, aux rebonds et aux évaluations. Elle s’apprête à faire ses débuts olympiques. Même si la FIBA Women’s AmeriCup du mois dernier ne s’est pas déroulée comme prévu pour son pays, elle a permis à Edwards d’engranger de la précieuse expérience. La jeune femme est bien connue aux USA grâce à ses belles performances en NCAA avec UConn et elle semble prête à prendre la relève au sein de l’ossature de l’équipe du Canada pour les dix prochaines années, voire plus.

Angela Dugalic – Serbie

AILIÈRE-FORTE

Taille : 1.93m
Date de naissance : 29 décembre 2001 (19 ans)

L’ailière espère en avoir suffisamment fait pour convaincre la coach de la Serbie de l’emmener à Tokyo, après avoir contribué à l’obtention de la médaille d’or lors de sa première participation au FIBA Women’s EuroBasket. La joueuse passée par Oregon, puis transférée récemment à UCLA, a réalisé un rêve. Elle allie taille et présence physique. Elle poursuit son apprentissage et les minutes de jeu accumulées à Valence vont lui être d’une grande utilité pour poursuivre sa progression.

Xu Han – Chine

INTÉRIEURE

Taille : 2.05m
Date de naissance : 31 octobre 1999 (21 ans)

Ces dernières années ont été mouvementées pour l’incontournable Han. Elle s’est d’abord illustrée au niveau jeunesse à la Coupe du Monde Féminine U17 FIBA, puis à la Coupe du Monde Féminine FIBA en 2018. Son incroyable taille ne lui empêche pas d’être très mobile et elle a un excellent toucher de ballon près du panier. Plutôt à l’aise à mi-distance, elle est déjà devenue indispensable pour la Chine. Ses efforts ont été récompensés, puisqu’elle est devenue la première Chinoise à rejoindre la WNBA, au New York Liberty. L’an dernier au TQOF de Belgrade, elle a été une nouvelle fois impressionnante et de ses performances dépendra beaucoup le parcours de la Chine dans la capitale japonaise. 

Iliana Rupert – France

INTÉRIEURE

Taille : 1.94m
Date de naissance : 12 juillet 2001 (20 ans)

Considérée parmi les meilleures joueuses du monde de sa génération, Rupert s’est déjà fait un nom en Europe en remportant deux fois de suite le ‘EuroLeague Women Young Player of the Year Award’ pour ses prestations avec Bourges Basket. Sa renommée a franchi un autre palier plus tôt cette année en étant sélectionnée au premier tour de la WNBA Draft. Elle a déjà participé à deux FIBA Women’s EuroBasket, même si elle n’a pas beaucoup joué, bloquée par l’expérimenté duo composé d’Endy Miyem et de Sandrine Gruda, toutes deux en forme, et par Helena Ciak. Il n’en reste pas moins que Rupert incarne le futur des Bleues et qu’elle va inévitablement gagner en importance au fil des ans.

Jihyun Park – Corée

AILIÈRE

Taille : 1.85m
Date de naissance : 7 avril 2000 (21 ans)

Park n’avait que 18 ans quand elle a fait ses débuts à l’échelle mondiale avec la Corée lors de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018 à Tenerife. Comme attendu, elle n’a alors pas disposé de beaucoup de temps de jeu, mais elle a montré tout son potentiel une année plus tard à la FIBA Women’s AsiaCup. Alors qu’elle était absente du TQOF de Belgrade en 2020, l’ailière devrait signer son retour en équipe nationale à Tokyo et aider son pays à enfin décrocher un nouveau succès dans la compétition. 

Billie Massey – Belgique

AILIÈRE/INTÉRIEURE

Taille : 1.86m
Date de naissance : 21 mars 2000 (21 ans)

Il semblerait que Massey se soit définitivement fait une place en sélection senior à en juger ses prestations lors des Éliminatoires du FIBA Women’s EuroBasket et ensuite au tournoi continental à Strasbourg et Valence. Puissante, machine à prendre des rebonds et à contrer, elle s’est illustrée sur la scène internationale lors de la Coupe du Monde U19 FIBA à Bangkok en 2019, où elle a simplement été phénoménale. Elle pourrait tourner à 10-15 minutes de jeu par match à Tokyo et jouer un rôle important en sortie de banc si le coach des ‘Cats’ Philip Mestdagh choisit de poursuivre sur la lancée de la compétition européenne, d’où les Belges sont reparties avec la médaille de bronze.

FIBA