25 septembre 2021

Basket 221

Actualités du basketball Sénégalais et International

Milwaukee remporte le titre 50 ans après son 1er couronnement, Giannis MVP historique

Quelles finales ! Quel suspens ! Les Milwaukee Bucks se sont adjugés le second titre NBA de leur histoire, mardi 20 juillet, en s’imposant chez eux face aux Phoenix Suns. Emmenée par un Giannis Antetokounmpo au sommet de la planète basket, la franchise a aligné quatre succès d’affilée après avoir perdu les deux premières manches de la série.

Leur première couronne datait de 50 ans ! Les Milwaukee Bucks ont remporté mardi le second titre NBA de leur histoire. Portée par un Giannis Antetokounmpo entré dans la légende, l’équipe s’est imposée à domicile face aux Phoenix Suns (105–98) à l’issue d’un match âpre et disputé.

Battus lors des deux premières manches de la série, les « cerfs » ont aligné quatre succès d’affilée pour l’emporter 4–2 dans cette finale, affiche que personne n’attendait mais qui s’est avérée palpitante.

ll y a cinquante ans, la franchise de Milwaukee était portée par un autre phénomène, un certain Lew Alcindor, qui a changé son nom en Kareem Abdul-Jabbar juste après ce titre.

Dans cette ville de la région des grands lacs, environ 65 000 supporters portaient des maillots « Bucks in Six » – les Bucks vainqueurs au match 6, slogan devenu viral pour conjurer le souvenir de douloureuses défaites à ce match fatidique en play-offs –, « Fear The Deer » (Craignez le cerf) ou au nom de l’ailier grec Giannis Antetokounmpo. Ils se sont rassemblés près de la salle pour célébrer le titre.

Tout au long de la rencontre, Antetokoumpo, élu deux fois meilleur joueur de la ligue (MVP), en 2019 et 2020, a régné tant en défense qu’en attaque, réalisant l’une des performances les plus marquantes de l’histoire de la NBA, avec 50 points, 14 rebonds et 5 contres au final.

Lâché une bonne partie de la rencontre par ses lieutenants Khris Middleton et Jrue Holiday (4 sur 19 aux tirs), le « Greek Freak » a encore élevé son niveau, lui qui tournait déjà à plus de 32 points de moyenne jusqu’ici dans cette finale.

Le numéro 34 a logiquement été élu meilleur joueur de la finale, qu’il a dominée de la tête et des épaules.

Après le match, il a remercié « ceux qui ont cru en (lui) » et ses coéquipiers. « Ils jouent à fond à chaque match. J’avais confiance en cette équipe. Je voulais (gagner un titre) ici, avec ces gars-là. Donc je suis heureux. »